Poster un commentaire

Le Crépuscule de Satan !

Nouveauté dans la collection Blackberry! Le crépuscule de Satan de Xavier Viallon.

Avril 2014. Alors que le printemps de Bourges bat son plein, le destin de Julie, une collégienne sans histoire, bascule lorsqu’en sa présence, l’un des vitraux de la cathédrale Saint-Étienne vole en éclats. Le courage de Patrick, son parrain, un ancien militaire des Forces Spéciales, l’ingéniosité du professeur Muller, propriétaire d’un mystérieux château dans l’Aude, suffiront-ils pour que l’adolescente, dernier maillon d’une incroyable prophétie, triomphe de ceux qui veulent l’empêcher de dévoiler le secret jalousement gardé par la puissance qu’elle met en péril ?

Avec ce récit qui ne laisse aucun répit, l’auteur nous entraîne dans une extraordinaire aventure, truffée d’énigmes et de rebondissements.le crepuscule de Satan
Vous n’en sortirez pas indemnes.

Publicités
Poster un commentaire

Le crépuscule des Assassins

le-crepuscule-des-assassins

De David Verdier.
Au plus profond de la campagne berrichonne, une « surprise » attend l’inspecteur Tharel. Parmi les gravats d’une usine désaffectée, une baignoire, remplie de béton. C’est le premier acte d’une série de meurtres qui va mettre les policiers sur les dents. A leur appel, Paul Kestevan, un privé spécialiste des « crimes impossibles », sort de sa retraite pour leur prêter concours. Pas facile de se remettre en selle quelques mois après la violente attaque dont a été victime son assistante, Alexandra. Encore moins quand rôde Angus Hydencast, son meilleur ennemi, qui s’ingénie à le pister pour provoquer une dernière rencontre, décisive. S’engage alors un combat contre le temps et les démons intérieurs, pour que les ténèbres n’engloutissent de nouvelles victimes. Le dernier volet des aventures de Paul Kestevan livre, enfin, les clefs de secrets enfouis au creux des cimetières et au fond des mémoires.

Poster un commentaire

Gröttendik

grottendik

De Yvan Bernaer.

Des cadavres retrouvés avec des valets de trèfle en guise de signature… Drôle de jeu pour Le Loubecq, Janisso et Mozard, policiers dans le Berry. Face à eux, des personnages aussi hétéroclites que déjantés, un mathématicien fou, un magicien sorti de nulle part. Leurs liens ? Un caniche aux dons exceptionnels et un secret de famille des plus douloureux, qui vont mener l’équipe sur la côte atlantique, dans la petite station balnéaire de Fouras. Après Al Dente, son premier roman, l’auteur construit une énigme des plus retorses et entraîne le lecteur avec virtuosité dans un univers total marqué par un large éventail de tons et de couleurs stylistiques, du franchement drôle au plus émouvant. Du grand Bernaer!

Poster un commentaire

Avaricum Coke

avaricum coke

de Pierre Belsœur

Bourges, perle du Berry. Sa cathédrale classée au patrimoine mondial, ses rues pavées bordées d’hôtels particuliers, ses marais. Mais derrière le décorum, l’air empeste la mort et les trafics sordides. Fraîchement débarqué du commissariat de Châteauroux, le Commandant François Athibard est rapidement mis au parfum. Son baptême du feu le mène au plus sombre d’un immeuble de la vieille ville: ce premier cadavre est une vision de cauchemar. Mise en scène, meurtre sauvage, vengeance… Pour comprendre, flanqué d’un légiste complice, il va devoir se frotter aux mœurs de la cité de Jacques Cœur, où rien ne se fait sans la bénédiction de la bonne société. Apprendre qu’au cœur des marais, un peuple d’origine vietnamienne cultive son pavot en toute impunité. Et déchiffrer les codes des quartiers nord, au-delà de la « frontière » du chemin de fer. Pour François Athibard, le Bourges by night va se faire à marche forcée et aux couleurs des gyrophares.
• Format 145 x 205 mm • 240 Pages • 18 euros.

Poster un commentaire

Nos petits derniers ;-)

Meurtres aux champs
de Luc PORTIER

Meurtres aux champs

 

 

 

 

 

 

 

 

« Jean Thomassin fut retrouvé mort le long de l’un de ses champs, à l’autre bout de la propriété, un trou dans la poitrine. C’est Madeleine, qui, ne le voyant pas rentrer à 19 heures comme à son habitude, était partie à sa recherche et avait fini par le découvrir, une grande feuille de chou sur le visage. »

1949.
Chaude ambiance dans le sud du Berry. Anciens Résistants et ex-collabos mènent leur guerre froide, sur fond de règlements de comptes familiaux et de trafic. Jusqu’au meurtre de Jean Thomassin. Faut-il voir une signature, dans cette feuille de chou qui recouvre le visage du cadavre ? Comme le symbole d’une vieille histoire enterrée. Luc Portier brouille les pistes en jouant avec les codes du roman paysan. Un polar rural plein d’humour et fertile en rebondissements.

 

Voir Châteauroux et mourir
de François COULAUD

Voir Chateauroux et mourir

 

 

 

 

 

 

 

 

Fraîchement débarqué de Paris, Franck Baluze s’invente un job à la hauteur de son talent : il sera détective privé ! Pour sa première enquête, il tombe sur du lourd. Normal, pour un Baluze de haut vol. Beau gosse (c’est lui qui le dit), prétentieux, arriviste, macho, orgueilleux, séducteur. Bref, un homme agréablement détestable. Haïssable, même, mais pas aux yeux de toutes. Avec sa secrétaire chic et choc, il va enchaîner les découvertes : cadavres, mallette d’argent sale, suspect idéal, sans trop savoir quel sens donner à son enquête. Naïf intuitif ou imbécile chanceux, Baluze déjoue presque malgré lui les pronostics et affole le camp adverse. Jusqu’à risquer sa peau. Mais gare à l’effet papillon ! François Coulaud dégoupille un premier polar nerveux comme un flat 6, surcompressé au gaz hilarant. Un road movie berrichon irrésistible !

Poster un commentaire

A lire d’urgence

affiche al dente

 

 

 

 

 

 

 

 

AlDente
De Yvan Bernaer

Un tueur en série terrorise la ville de Châteauroux. En quelques mois, quatre jeunes femmes ont été retrouvées mortes chez elles. Le rituel est toujours le même : la victime est allongée sur le ventre, le menton posé sur un coussin, le crâne entièrement rasé. Telle une chrysalide figée entre la chenille et le papillon. Celui que la presse surnomme « Le Tondeur » a encore frappé. Lui donner un visage… C’est l’obsession du lieutenant Le Loubecq, par ailleurs empêtrée dans sa vie chaotique de mère célibataire. Malgré son intuition et son sens exceptionnel de la déduction, l’enquêtrice piétine. Les pistes se multiplient, les indices se contredisent. Et le temps presse. « Le Tondeur » cherche déjà une nouvelle proie. Cette traque captivante et déroutante vous laissera un goût délicieusement amer.

Poster un commentaire

Récemment paru

affiche suzanne

Suzanne, sans crier gare
de Pierre Belsœur

Et si Suzanne Bouif ne s’était pas suicidée ? Une nuit d’automne, un train roule lentement vers Châteauroux. Une silhouette surgit devant les phares de la locomotive. L’impact est violent, inévitable. Grâce au sac à main retrouvé près de la voie ferrée, la police a rapidement identifié Suzanne Bouif. Une femme seule, sans histoires, ni heureuse, ni malheureuse. Les causes de la mort sont évidentes. Les circonstances, bien obscures. Un peu avant le drame, la voiture de la victime a été utilisée pour cambrioler un magasin. Pas le genre de Suzanne Bouif… Le capitaine Athibard sait qu’il ne doit rien laisser au hasard. Entre une magistrate tatillonne, des élus susceptibles et un chef apathique, il va devoir jouer serré. Avec délectation, Pierre Belsœur tisse une intrigue captivante sur la trame d’une société provinciale tout en non-dits. Il y a du Simenon dans les intuitions du policier castelroussin.