Sébastien Acker

Sébastien Acker est né à Laval (Mayenne). Berrichon d’adoption depuis douze ans, il est journaliste à La Nouvelle République du Centre-Ouest. Lecteur compulsif, fondu de littérature scandinave, il a publié en 2013 La Forêt pleure souvent, tu sais…, deuxième volet des Berrypéties du facteur Léonard. Deux ans après, il publie Plus sombre que l’ombre de tes ailes, paru dans la collection Black Berry.


Ses ouvrages :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :